L'Impact de la greffe sur la recrudescence de l'esca


En 1895, le professeur d'agriculture Baptiste Drouhault écrivait dans la Revue de Viticulture, ancêtre du Progrès Agricole et Viticole :
« C'est de la perfection des soudures que dépendent surtout la vigueur et la longévité des vignes greffées. [...] On cherche souvent la cause du dépérissement de beaucoup de ceps dans des phénomènes plus ou moins caractérisés, alors qu'elle réside simplement dans une mauvaise soudure ».

A la fin du XIXe siècle, pour combattre la crise phylloxérique, les vignes furent greffées manuellement au champ sur des pieds américains naturellement résistants au puceron ravageur. Au cours du XXème siècle, les greffages se sont progressivement mécanisés. Depuis cette époque, on assiste à une réduction considérable de l'espérance de vie des plants de vigne. Les vignes qui vivaient auparavant multi-centenaires ont vu leur durée de vie ramenée à cent ans lorsqu'elles étaient greffées au champ manuellement. Depuis les années 1970, avec la généralisation du clonage et la mécanisation quasi industrielle du greffage, leur espérance de vie a été drastiquement réduite puisqu'elle n'est aujourd'hui plus que de vingt-cinq ou trente ans. De façon concomitante, on assiste à une multiplicité des phénomènes de dépérissements inexpliqués et à une recrudescence des maladies et champignons du bois, et notamment l'esca.
Photo illustration l impact de la greffe sur la recrudescence de l esca MB.jpgOn sait aujourd'hui qu'il faut éviter les blessures traumatisantes pour préserver les vignes des champignons du bois. Or la première blessure infligée au plant de vigne, c'est la greffe.
La qualité de la greffe est fondamentale, et son incidence sur les phénomènes de mortalité prématuré tout aussi importante.
Le greffage idéal consiste en un ajustement parfait des tissus cambiaux du greffon et du sujet, sur la plus longue surface possible. Le bourrelet de soudure généré par la cicatrisation revêt une incidence capitale sur la physiologie du plant et sur sa nutrition. Un bourrelet disharmonieux va constituer un véritable goulet d'étranglement, à partir duquel se créé principalement l'accident vasculaire. Notons que les accidents vasculaires attribués à l'esca se produisent toujours en présence de nécroses internes.
En revanche, lorsque la soudure de la greffe est harmonieuse et donne une bonne vascularisation, elle n'engendre pas de dégradation tissulaire, ni ne crée de zones de nécroses. Les plants de vigne sont alors plus résistants et aptes à se défendre contre les organismes pathogènes. Sans présence de bois mort, les champignons saprophytes, comme l'esca, ne peuvent pas se développer.

Parmi les techniques de greffe existantes, certaines sont plus douces et qualitatives, et d'autres très traumatisantes et nocives pour le végétal. Il est désormais avéré que les greffages manuels au champ sont qualitatifs, et qu'ils produisent des plants de vignes plus résistants et durables (cf. "Impact of grafting type on Esca foliar symptoms", Séverine Mary, Coralie Laveau, Pascal Lecomte, Marc Birebent, Jean-Philippe Roby, paru le 30 Juin 2017 dans la revue OENO One, Vol 51, No 2 (2017), http://oeno-one.eu/article/view/1408).

230 PX DSC_0052 REC.JPGLe greffage doit obligatoirement être repensé selon la même prise de conscience qui nous amène à reconsidérer nombre de nos pratiques culturales « récentes », car il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un ensemble de facteurs qui concourent tous ensemble à notre désastre viticole.

Dans le livre d'Agatha Christie, "Le Crime de l'Orient Express", il n'y avait pas un seul, mais plusieurs assassins, et les coups de poignard furent portés par chacun d'entre eux, tour à tour. Dans notre cas, les coupables sont également multiples, et tous ont infligé des blessures (taille, tracteur, labour, etc...).


Mais la première et la plus importante d'entre elles, celle qui a porté le coup fatal, c'est la greffe...

Les problèmes de dépérissements et de maladies du bois ne sont pas une fatalité. Il est possible d'inverser la tendance, en faisant simplement preuve de bon sens. Tant que le greffage des plants de vigne sera nécessaire, il est fondamental de le faire de la manière la plus qualitative possible, au moyen de pratiques respectueuses du végétal et de la biodiversité. Ainsi, nous recréerons des vignes résistantes et durables.

Télécharger l'article complet :
L Impact de la greffe sur la recrudescence de l'esca par Marc Birebent.pdf

Visionner la vidéo :
L'esca et l'influence du type de greffe par Marc Birebent

Lire la publication officielle :
Impact of grafting type on esca foliar symptoms

Lire le dossier sur le site du Plan National de Dépérissement du Vignoble :
L'impact de la greffe sur la recrudescence de l'esca


DSC02674.JPG












XML Worldwide Vineyards dans , le 20/10/2017 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Greffage et qualité des plants

En attendant la prochaine édition des Rencontres des Cépages Modestes en novembre, nous vous invitons à revoir l'intervention de Marc Birebent, André Deyrieux et Thierry Navarre aux R.C.M. 2016.

Lien vidéo :

Greffage et qualité des plants Marc Birebent RCM 2016


Marc Birebent Intervention Rencontres Cépages Modestes 11 2016 rec.jpghttp://rencontres-des-cepages-modestes.com/rencontres/2016/documents_2016/2_M_Birebent.mp4






XML Worldwide Vineyards dans , le 10/10/2017 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Notre projet associatif "Les Vieilles Branches"

A la fin du XIXe siècle, le monde viticole a subi un cataclysme, la "crise phylloxérique". Cet euphémisme cache en fait une véritable guerre avec une Occupation étrangère qui dure depuis cent cinquante ans.
Les conséquences pour la viticulture ont été dramatiques. La totalité du vignoble a du être reconstitué, un tiers des superficies s'est perdu. La France a abandonné sa suprématie mondiale et de nombreux vignerons ont fui en Algérie et en Amérique du Sud. Les vignobles qualitatifs des montagnes ont été abandonnés. Les villages ont été désertifiés par l'exode vers les plaines, où la production intensive, assistée des engrais azotés, de la chimie et de la mécanisation, ont définitivement révolutionné la viticulture. Elle est passée d'intensive à extensive, devenant polluante, industrielle et chimique.
Tout ceci à cause du dépaysement d'un seul insecte, mais surtout parce qu'au lieu d'affronter ce puceron, ou laisser la Nature s'en accommoder, il a été décidé de modifier l'entièreté des plants de vignes par greffage sur des porte-greffes américains. Cette décision funeste impacte encore aujourd'hui le monde viticole, ainsi que l'avaient pronostiqué les adversaires du greffage systématique : perte de la qualité du vin, diminution de l'espérance de vie des nouvelles vignes, augmentation des traitements chimiques, et perte de la biodiversité. Depuis plus de cent ans, nous vivons sous ce régime d'Occupation par le Phylloxéra, et collaborons en acceptant ces fléaux, pour le profit des grands groupes industriels et chimiques, et au détriment de l'intérêt des vignerons, mais aussi et de la population.
Or, les connaissances scientifiques modernes, et les progrès encourageants des modes de production écologiques, devraient pouvoir nous permettre aujourd'hui, d'aider la vigne à s'affranchir de son tuteur américain, et retrouver de sa biodiversité.
Notre projet sous forme associative, suivrait deux axes. Dans un premier temps, il s'agirait de récupérer du matériel végétal (vieilles vignes) qui a résisté naturellement au puceron, et serait ainsi immunisé. Il s'agit donc de constituer un Conservatoire, pour la reconstitution future de nos vignobles à "l'ancienne", en préservant la biodiversité variétale et intra-variétale. Le second axe serait, avec le soutien de vignerons et sympathisants, ou dès que nos moyens budgétaires le permettraient, de travailler méthodiquement à des méthodes de luttes biologiques contre l'insecte. Plusieurs pistes existent de très longue date, et méritent prioritairement d'être réhabilitées.
Le projet associatif "Les Vieilles Branches" n'a aucune ambition égoïste, puisqu'elle serait initiée dans le but de satisfaire la communauté dans son ensemble. Nous sommes d'autant plus libre de parler de cette conviction, qu'elle va dans un intérêt contraire à notre activité professionnelle, qui est  le greffage de la vigne en prestations de services. En effet, l'objectif prioritaire est justement de parvenir à produire des plants de vignes franc-de-pieds, c'est-à-dire exempts de greffages.
L'idée de constituer une association gérante témoigne de ce désintérêt. L'acquisition d'une terre agricole non viticole empêchera légalement de produire un vin commercialisable.
Notre investissement immobilier et humain est totalement bénévole, pour initier le fonctionnement de l'association. Le concours des agriculteurs adhérents permettra, nous l'espérons de financer l'ensemble des projets de conservatoire et de lutte biologique contre le Phylloxéra, dans l'intérêt des générations futures. L'adhésion de vignerons solidaires du monde entier et de plus en plus nombreux, nous semble une évidence.
Dans un second temps, la conversion de l'Association en Fondation, écartera toute velléité de récupération privative des résultats produits.
Aujourd'hui, pour un projet d'intérêt général qui devrait recevoir le soutien des pouvoirs publics, nous nous trouvons dans l'obligation d'une réalisation dans un cadre strictement privé, car nous nous heurtons à l'opposition hautaine des institutions. Mais nous espérons bien inverser cette tendance, dès lors que nos premiers résultats seront présentables.

Presentation projet associatif observatoire vignes franches de pied.pdf



XML Worldwide Vineyards dans , le 19/05/2017 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Le Greffage de la Vigne, conséquence de la crise phylloxérique

Intervention de Marc Birebent - le 12 novembre 2016
6èmes Rencontres des Cépages Modestes, à St Côme d'Olt, Aveyron, France.

Une Autre Histoire de la Révolution Viticole.
Le greffage de la vigne, la conséquence incommensurable de la crise phylloxérique.


Le greffage de la vigne, la conséquence incommensurable de la crise phylloxérique
J'ai été convié aujourd'hui en qualité de greffeur de vigne, mais aussi sans doute pour ce côté « dérangeur » du Système (pour demeurer poli, et dans la rime). En effet, mes travaux et constats de terrains entrent très souvent en opposition avec l'enseignement officiel, ce qui dérange les institutionnels, et beaucoup amuse les marginaux de la filière, dont vous êtes ici de nombreux représentants. Je n'ai pas eu la chance de suivre l'enseignement viticole conventionnel car, mes élans me portaient davantage vers les matières littéraires, notamment la philosophie et l'Histoire. Or, c'est justement dans de vieux ouvrages d'Histoire de la vigne et du greffage, que j'ai remarqué que tous les questionnements que j'ai pu soulever sur le terrain, avaient déjà anciennement été relevés, débattus, parfois même vivement combattus, mais jamais définitivement tranchés. Alors j'aimerais, si vous le permettez, continuer de relier mes deux passions, et vous présenter une lecture de la Révolution viticole qu'a été la crise phylloxérique, autre que celle officiellement enseignée, en utilisant un parallèle un peu loufoque, mais pas toujours inutile, avec la terminologie révolutionnaire.

Une autre histoire de la revolution viticole.jpg



XML Worldwide Vineyards dans , le 07/12/2016 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Le regreffage à l'oeil pour sauver les ceps atteints d'esca

Dossier Viti sur les maladies du bois :

Tenter de sauver nos pieds de vigne avant de les arracher ?

Oui c'est possible, mais pas n'importe comment...!
Comme pour tout, bon sens et méthodologie qualitative s'imposent ...

Voici l'interview de Marc Birebent dans le dernier numéro de Viti - janvier 2016.

On manque de recul sur le regreffage en fente Viti janvier 2016.pdf

On manque de recul sur le regreffage en fente Viti janvier 2016.jpg



XML Worldwide Vineyards dans , le 07/01/2016 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Le Rouge et le Blanc n° 119 - Une journée avec... Marc Birebent

Tous à vos kiosques !

Le Rouge et Le Blanc, la revue des passionnés du vin, libre et indépendante, publie dans son dernier numéro (n.119/dec-janv-fev 2015/2016)
une interview de Marc Birebent, dans sa rubrique une Journée avec...

En voici la préface: l'excellent Edito de Philippe Barret.

LE ROUGE ET LE BLANC EDITO.pdf

Une Journée avec Marc Birebent.pdf

LE ROUGE ET LE BLANC EDITO_02 REC.jpg

LE ROUGE ET LE BLANC EDITO_01 REC.jpg

COMP LE ROUGE ET LE BLANC Une journee avec Marc Birebent 12 2015_01.jpg



XML Worldwide Vineyards dans , le 22/12/2015 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Programme COST FA1303 Sustainable control of grapevine trunk diseases

8 - 9 Octobre 2015 - Bordeaux / Bordeaux Sciences Agro - Chateau Luchey-Halde.

Intervention de Marc et Caroline Birebent,
au Workshop du programme de recherche COST FA1303 - Sustainable control of grapevine trunk diseases / Disease management,

INFLUENCE OF THE GRAFTS ON VINE DECLINE

http://managtd.eu/en/

http://managtd.eu/en/news/wg4-disease-management-and-management-commette-meeting-8-9-october-2015-bordeaux-france.html

https://www6.bordeaux-aquitaine.inra.fr/sante-agroecologie-vignoble/Page-d-accueil/Nouvelles-scientifiques/FA-1303-8-9-octobre-2015

Image7.jpg

 

DSC_0002.jpg

 

INFLUENCE OF GRAFT ON VINE DECLINE OCT 8 _2015 cost meeting BORDEAUX.pdf

 

WG4_Oct2015_Bordeaux Final Program_changed.pdf



XML Worldwide Vineyards dans , le 06/10/2015 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Greffes 2015 : petits conseils / piccoli consigli / pequenos consejos

Nos greffes bénéficient cette année de conditions climatiques favorables et de chaleur.
Les débourrements sont partout bien généralisés. Les reprises sont plutôt précoces et homogènes, avec quelques exceptions dans le cas de vignes dont l'état sanitaire était déficient ou lorsque sont survenus des facteurs extérieurs particulièrement nuisibles (vents violents, enherbement incontrôlé, etc ...).

Cependant, mieux vaut être vigilent avec ces fortes chaleurs. Nous avons pu observer, de manière exceptionnelle et ponctuelle, de jeunes pousses hâtives mal chlorophyllées être brûlées par le soleil et la chaleur, sur leur extrémité ou un entre-cœur.
Même si les greffes ne souffrent pas en soi de la chaleur, un "coup de soleil" exceptionnel rend nécessaire l'irrigation des ceps concernés.

Enfin, n'oubliez pas de continuer l'ébourgeonnage hebdomadaire avec le maintien du tire-sève, à stopper lorsque que vos greffes atteindront 120cm de long. Et bien sur, l'attachage régulier des pousses tous les 20 cm de croissance... Les greffes sont très fragiles, on le rappelle ! Et autant leur donner le maximum de chances de réussite !!

A bientôt !

-------

Gli innesti quest'anno hanno goduto di condizioni climatiche favorevoli e di calore.
Dappertutto i germogliamenti sono generalizzati. Gli innesti hanno germogliato in modo precoce ed omogeneo, salvo qualche eccezione dovuta ad un brutto stato sanitario delle viti o quando vi sono stati fattori esterni particolarmente nocivi (vento violento, inerbimento incontrollato, ecc...).

Comunque, meglio stare attenti con questo caldo... Abbiamo potuto osservare anche se in modo eccezionale e puntuale, certi gemogli precoci mal clorofillati che sono stati bruciati dal sole e dal calore sulla loro estremità o sulla femminella.
Anche se gli innesti non soffrono il caldo, un colpo di calore eccezionale rende necessaria l'irrigazione di questi ceppi.

Infine, non dimenticare di proseguire la spollonatura settimanale con mantenimento del tira-linfa, che occorrerà smettere appena gli innesti giungono ad una lunghezza di 120cm. E anche la legatura regolare dei germogli ai sostegni ogni 20cm de crescita... Gli innesti sono molto fragili, si raccomanda ! Conta solo il successo degli innesti !!

A presto !

------

Los injertos 2015 gozan de un clima favorable e di calor.
Por todas partes, las brotaduras son generalizadas. Los injertos brotaron en modo temprano y homogéneo, salvo algunas excepciones vinculadas con un estado sanitario deficiente de las vides o con factores externos perjudiciales (vientos violentes, enyerbamiento incontrolado, ...).

Aun así, hay que estar atentos con el calor... Hemos observado aunque de modo excepcional y puntual, algunas brotes tempranos que fueron quemados por el sol y calor en sus extremidades o en nietos.
Los injertos no sufren el calor, sin embargo con un golpe de calor excepcional es necesario regar las plantas que sufren.

Por fin, no olvidéis continuar el despampanado semanal con conservación del tira-savia, y dejar la vegetación en crecimiento libre apenas los injertos alcanzan 120cm de desarrollo. Y también atar frecuentemente los injertos al tutor cada 20cm de crecimiento. Los injertos son muy frágiles, lo recordamos ¡ Solo importa el suceso de los injertos ¡

Hasta luego ¡



XML Worldwide Vineyards dans News , le 30/07/2015 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Nos clients parlent de nous - Weingut St Antony, Germany.

Surgreffage 2015 en Allemagne - Weingut St Antony

Klingt wie ein Wunder und für uns auch immer wieder ein kleines Abenteuer: Die Umveredelung einer bestehenden Anlage, eine alten Technik, die ursprünglich aus dem Obstbau stammt. In unserem Fall möchten wir Blaufränkisch auf alte Riesling Reben aufpfropfen, doch wie funktioniert das eigentlich?

Vielen danke, St Antony Weingut, für diese sehr schöne Reportage.

 

https://www.st-antony.de/blog/im-weinberg/aus-weiss-mach-rot-beziehungsweise-blau.html

 

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1014117581961646&id=188838604489552

 

https://www.facebook.com/pages/UmveredlungStandortveredlung-bei-Reben/211861545495557?fref=ts

 

sta-umveredelung-06.jpg

  sta-umveredelung-07.jpg

sta-umveredelung-03.jpg

sta-umveredelung-04.jpg



XML Worldwide Vineyards dans , le 30/07/2015 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)





Nos clients parlent de nous - Weingut Hans Lang, Germany.

Surgreffage 2015 en Allemagne - Weingut Hans Lang

Hurra, es funktioniert! 3 Wochen, nachdem die Weissburgunder Augen in den Dornfelder gesetzt wurden, zeigen sich die ersten kleinen Triebspitzen. Zwar (noch) nicht an allen Stämmchen, aber bei ca. 90%.

Vielen danke, Weingut Hans Lang, für diese sehr schöne Reportage.

 

http://www.weingut-hans-lang.de/rebveredelung/

 

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1014862781887126&id=188838604489552

 

https://www.facebook.com/pages/UmveredlungStandortveredlung-bei-Reben/211861545495557?fref=ts

 

Umpfropfen5klein.jpg

Umpfropfen6gross.jpg

 

 



XML Worldwide Vineyards dans , le 30/07/2015 | Lien permanent | Vos commentaires (0) | TrackBacks (0)